Rechercher

6 étapes pour gérer son stress avant une prise de parole en public !

Dernière mise à jour : 26 oct.

Le cœur qui bât, les paumes de mains moites, la voix tremblante, une jambe tremblante nerveusement, vous reconnaissez-vous ? Ce sont là quelques-uns des symptômes du stress lorsqu'on parle en public. Jusqu'à preuve du contraire, ils ne sont pas évitables, mais heureusement pour nous, ils restent gérables. Dans cet article nous allons ainsi te présenter quelques conseils qui t'aideront à gérer ton stress avant de prendre la parole en public.



Dans notre dernier article, on parlait des astuces pour être à l'aise à l'oral. As-tu jeter un coup d'œil sur celui ci ? Si ce n'est pas le cas, n'hésite pas à le lire, puis reviens sur cet article afin de ne rien manquer du chemin pour devenir un bon orateur.


On a tendance à penser que l'éloquence est un don, qu'une personne naît bon orateur, ou pas. La réalité est pourtant autre. Cela s'apprend ! Tout le monde peut le faire, oui TOUT LE MONDE. Vous vous demandez comment ? Nous avons quelques solutions pour vous.



1. Prenez le temps de respirer


Avant de parler, respirez. Cela vous permet de dire les choses avec davantage de souffle et de conviction. Faire une pause pendant le discours est essentiel. Il vous donne le temps de respirer et de donner plus de poids à votre argumentation. Cela rendra votre propos plus fluide et plus facile à comprendre. Une respiration profonde et calme est essentielle pour parler. Elle vous permettra de soulager votre anxiété. Imaginez vous à une séance de yoga, avec votre ventre, inspirez, expirez et soufflez.


gif


2. Gardez en tête votre objectif


Comme pour toute choses, l'objectif est essentiel. Concentrez vous sur le contenu de votre intervention et ne laissez pas votre esprit vagabonder pour imaginer la façon dont le public vous jugera. Posez vous la question : "quel est le message que je veux véhiculer ?" Une fois que vous avez la réponse à celle-ci, concentrez vous sur le message et entrez dans un échange équilibré avec le public.



3. Entraînez vous pour maîtriser votre sujet


La pratique est l'une des clés pour se débarrasser de toutes les peurs. Parlez de votre sujet autour de vous, profitez dans un premier temps d’occasions où votre public est bienveillant, lors d’un dîner avec des amis par exemple, ou en famille. Si possible, créez vous des occasions de parler en public. Cela vous mettra en confiance et vous verrez que les freins vont disparaître petit à petit. Faites des recherches sur le sujet, formez vous. Ainsi vous saurez comment convaincre le public. Si vous ne connaissez pas votre sujet, vous n'allez rien dire. C'est un fait!



4. Repérez les symptômes de la glossophobie et travaillez-les


La glossophobie est la peur de parler en public, devant un groupe plus ou moins grand. C'est une peur commune et répandue, jusqu'à 75 % de la population ressent un certain degré de peur pour parler en public.

La plupart des temps, lorsqu'on va chez le médecin, il nous demande toujours où est ce qu'on a mal. En fonction de notre mal, il nous prescrit un examen ou un médicament.

De même, nous vous posons la question : Quels sont les symptômes de votre glossophobie ? Le timbre de votre voix change ? Vous avez mal au ventre au point de rechercher les toilettes de toute urgence ? Vous transpirez ? Vous ne tenez plus debout ? ...

Une fois que vous avez la réponse à la question cherchez des moyens pour contrer ceux-ci. Si vous avez par exemple souvent envie d'aller aux toilettes, faites des efforts pour ne pas boire beaucoup d'eau avant votre prise de prendre la parole, adaptez votre alimentation du jour pour éviter les dégâts.



5. Domptez votre pire ennemi


Le seul ennemi ici, c'est vous ! Il faut donc apprendre à apprivoiser ce juge interne parfois têtu et même « autodestructeur ». Vous avez tous la possibilité de vous programmer activement afin de générer confiance en vous et d'atteindre votre plein potentiel. Entrez en contact avec votre public en imaginant qu'il est votre meilleur ami. Soyez vous même, faites les efforts pour penser positivement et le reste viendra seul.




6. domptez la peur du regard du public


De nature, l'homme a peur de ce qu'il ne connaît pas. S'il y'a une chose que vous devez faire, c'est vous poser la question de savoir quel genre de public vous êtes lorsque vous écoutez quelqu'un parler et comprendre qu'il se passe la même chose dans l'esprit du public quand à votre tour, vous prenez la parole. Comprenez que les gens se comportent de la même manière avec vous que vous vous comportez avec eux. Et petite piqûre de rappel : vous n'êtes pas le centre du monde. Le public a aussi ses problèmes. Cessez donc de croire que les regards et jugements sont permanemment braqués sur vous. Ça fait un petit peu mal à entendre mais c'est véridique.




 

Si vous rencontrez des difficultés à vous exprimer en public

Nous sommes arrivés au terme de notre article, alors si vous rencontrez des difficultés à vous exprimer, n’hésitez pas à revenir par ici pour tirer quelques astuces. Dirigez vous vers nos réseaux sociaux, Instagram ou alors sur YouTube. D’ailleurs, nous avons fait un marathon de vidéos qui vous aiderons à vous sentir à l’aise lorsque vous prenez la parole. Il y a aussi notre formation, “6 jours pour relever ton charisme et impressionner lors de tes prises de parole”.Nous mettons également à votre disposition, 2 Ebooks gratuits qui vous permettront de gagner en aisance à l'oral.


Êtes-vous au courant que nous proposons aussi des accompagnements de coaching individuel en ligne ?

Ces coaching vous permettrons de VOUS FORMER sur la prise de parole, ils vous aideront à:

  • Développer votre charisme

  • Booster votre leadership

  • Pitcher efficacement

  • Captiver votre public​

  • Prendre confiance

N'allez pas loin, cliquez juste ici pour en profiter.


A nous revoir, au prochain Article.



80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout